Dr Chazournes : « Nous allons porter plainte contre X, car ce n’est pas possible de tuer des jeunes par des myocardites »

2
11

Invité du JT d’Antenne Réunion, le Dr Philippe de Chazournes dénonce les mensonges d’État et annonce : « Nous allons porter plainte contre X, car ce n’est pas possible de tuer un jeune par des myocardites, alors qu’il n’a rien demandé à personne et qu’il va bien ».

« Si on ne veut pas que les gens terminent en réanimation, il faut faire les traitements précoces.

Et là je m’adresse aux élus : non le vaccin n’est pas la solution, il y a des traitements précoces donnés par d’innombrables pays et il va falloir reconnaître ça, on ne peut plus tolérer un vaccin qui peut être protège mais on n’en sait rien mais qui a des effets indésirables énormes pour lesquels on l’aurait retiré depuis bien longtemps si cela avait été un autre produit médicamenteux. Alors que l’on pourrait traiter pour éviter que les gens aillent en hôpital avec les traitements ambulatoires précoces. […]


La solution c’est de traiter les gens quand ils sont malades, on ne les traite pas en leur disant : restez chez vous et prenez des dolipranes. Des gens sont morts et vont mourir encore par absence de prises en charge ».

 

 


 

source : https://lemediaen442.fr

 

2 Commentaires

  1. Les labos ont une décharge et le gouvernement n’a pas vraiment autorisé sa mise sur le marché. Ils ne sont donc pas actuellement responsables. Comme ces injections ne sont pas totalement approuvées il ne reste comme potentiellement coupable que l’exécutant (l’infirmière) sauf si le patient a signé la décharge comme quoi il sait que ces injections sont expérimentales. En ce cas le seul responsable c’est lui !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.