Deux supporters de Liverpool victimes des incidents au Stade de France se sont suicidés, dont l’un une semaine après la finale. Ils avaient vécu le drame d’Hillsborough 33 ans plus tôt

0
1340

Alors qu’ils avaient déjà été témoins du drame d’Hillsborough en 1989, deux supporters de Liverpool, présents lors des incidents de la dernière finale de la C1 à Saint-Denis, se sont donnés la mort.

Cinq mois après les faits, on ne finit pas de parler de l’impact des graves débordements intervenus lors de la finale de la Ligue des champions Real Madrid-Liverpool (1-0) au Stade de France, le 28 mai. On a appris cette semaine que deux supporters des Reds, qui avaient vécu le drame d’Hillsborough il y a trente-trois ans et qui étaient présents à Saint-Denis, se sont suicidés. Pour rappel, le 15 avril 1989, lors d’une demi-finale de FA Cup opposant le Liverpool FC à Nottingham Forrest, disputée dans le stade d’Hillsborough à Sheffield, 96 fans du LFC, dont des enfants, étaient morts écrasés, pris dans des violents mouvements de foule.

Au moins 150 fidèles des Reds, qui avaient été témoins de ces scènes insoutenables, ont également assisté à la finale de la dernière C1, en ayant l’impression de revivre par moments le même cauchemar. Avant la rencontre, aux abords du Stade de France, ils ont été compressés contre d’autres spectateurs, en raison d’une gestion des flux de personnes inadaptée de la part des forces de l’ordre, avant de se retrouver, pour certains d’entre eux, bloqués contre les grilles de l’enceinte, en attendant de pouvoir y pénétrer. Parmi ces supporters ayant vécu ces deux drames, deux d’entre eux se sont donc donné la mort, comme nous l’a confié mercredi Peter Scarfe, le président d’HSSA (Hillsborough Survivors Support Alliance), une association d’aide aux victimes d’Hillsborough.

Onze supporters en thérapie

« Je ne peux pas donner trop de détails sur ces suicides, car des enquêtes sont en cours, si ce n’est que l’un est intervenu environ une semaine après la finale de Saint-Denis et l’autre, la semaine dernière. Les victimes avaient environ 52 et 63 ans et il ne fait aucun doute que, si elles ont commis cet acte irréparable, c’est parce que la dernière finale de la Ligue des champions a réactivé en elles le traumatisme de 1989, qu’elles pensaient avoir dépassé », affirme Scarfe, qui avait déjà évoqué le sujet lundi, lors d’une conférence organisée par le Parti Travailliste.

(…) L’Equipe

Le premier supporter âgé de 52 ans a mis fin à ses jours seulement une semaine après la finale tandis que l’autre homme de 63 s’est suicidé la semaine dernière. « Je ne peux pas donner trop de détails sur ces suicides, car des enquêtes sont en cours. (…) Il ne fait aucun doute que, si elles ont commis cet acte irréparable, c’est parce que la dernière finale de la Ligue des champions a réactivé en elles le traumatisme de 1989, qu’elles pensaient avoir dépassé », a expliqué Peter Scarfe, le président d’HSSA (Hillsborough Survivors Support Alliance). Onze autres supporters sont en détresse psychologique.

Foot Mercato

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici