Des gouvernements qui persécutent les médecins qui soignent ; d’autres qui fournissent les traitements à leurs citoyens

0
94

par Thomas Debertrand.

En France, les médecins qui soignent leurs patients avec les traitements connus et efficaces sont persécutés. Ce fut par exemple le cas du Pr Raoult ou du Pr Perronne. Plus récemment, le Dr Théron fut arrêté sauvagement par la police en Polynésie pour avoir traité 500 patients avec les traitements désormais connus et utilisés mondialement : ivermectine, azythroycine, zinc…

*

À l’inverse, au Guatemala et au Salvador, le gouvernement donne des kits Covid contenant ces mêmes traitements à tous les citoyens testés positifs.

C’est aussi le cas de l’Inde, où le gouvernement a publié un protocole recommandant l’utilisation de ces traitements, ou encore du Mexique, du Brésil et d’autres pays. En Bolivie, le gouvernement recommande désormais le fameux MMS, médecine naturelle connue depuis des années pour guérir de nombreuses maladies comme le sida ou le paludisme.

C’est toute la différence entre les pays dirigés par les mondialistes, comme la France, qui essayent de tuer un maximum de personnes avec un virus pourtant si peu létal ; et les pays dirigés par des dirigeants patriotes qui essayent de sauver leurs citoyens. La bataille fait rage dans certains pays : aux USA, le Dr Zelenko nous apprend que Donald Trump avait fait un ordre exécutif pour que chaque américain ait de l’hydroxychloroquine chez lui… le lendemain sortait la fausse étude du Lancet !

Il ne s’agit évidemment pas d’une pandémie, mais simplement d’un génocide organisé à partir d’un virus créé en laboratoire, d’actes médicaux visant à tuer des personnes pour gonfler les chiffres (rivotril, morphine, etc.), d’un trio gouvernement – média – médecins qui collaborent pour que les citoyens n’aient plus le droit d’être traités et pour qu’une dictature totalitaire s’installe avec des mesures grotesques et de la désinformation.

De plus en plus de témoignages de soignants confirment effectivement qu’ils reçoivent l’ordre de « tuer des gens » avec des « traitements palliatifs ».

À part ça, toujours pas de surmortalité. Mais je prédis un hiver très sombre avec une hécatombe chez les injectés, notamment là où on continuera à leur refuser les traitements pour lutter contre les protéines spikes et l’oxyde de graphène qu’elles contiennent.

Le très respecté Dr Zelenko qui a soigné Trump et Bolsonero entre autres, explique lors d’une conférence à Jérusalem, devant des rabbins en pleurs, que 2 milliards de personnes pourraient mourir de l’injection ARN si l’humanité entière se faisait vacciner.

C’est aussi ce que promet le milliardaire chinois Guo Wen Gui d’ici cet hiver : « Quand vous recevez la deuxième dose et que vous avez 100 billions de protéines spikes dans votre corps, ce sera difficile de dire si vous pouvez survivre encore. […] Celui qui survivra jusqu’en 2025 sans se faire faire vacciner, avec personne handicapé dans sa famille par les vaccins, sans la bombe à retardement des vaccins qui vous effraie, sans rester en vie en devant se nourrir d’herbes, est le gagnant ».

Personnellement, je n’ai rien contre le fait de manger quelques herbes sauvages de temps en temps…

Réseau International

ANNONCE

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l'Inflation

Ce que vous allez découvrir :

Oui, Je Veux De Multiples Solutions Haut Rendement De 5 à 30% par mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici