Des chercheurs affirment que seulement 42 000 décès seraient imputables au Covid

1
124

Des chercheurs ont estimé qu’une part des décès liés au coronavirus ne sont pas directement imputables à l’épidémie.

42 000 décès seulement seraient réellement imputables à la pandémie

Sur les 68 000 personnes mortes du Covid-19 en France, au moment de l’étude, seulement 42 000 seraient réellement imputables à la pandémie de coronavirus, affirment des chercheurs de l’Institut national d’études démographiques.

Gilles Pison et France Meslé indiquent que 13 000 des victimes sont directement et statistiquement imputables au vieillissement de la population. Epidémie ou non, ces décès se seraient donc produits, expliquent-ils.

Ces personnes auraient « de toute façon » perdu la vie par une autre cause

Reste donc 55 000 morts supplémentaires constatés par les services d’état-civil, mais auxquels il faut encore retrancher 13 000, puisque ces personnes auraient « de toute façon » perdu la vie par un autre moyen. Les deux scientifiques avancent par exemple la grippe saisonnière, ou les accidents de la route.

« D’autres causes ont aussi probablement reculé comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’insuffisance respiratoire chronique », ajoutent les chercheurs. « Une partie de ces personnes fragiles sont en effet mortes de Covid-19 », alors que, sans la pandémie, « elles seraient de toute façon décédées en 2020 ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici