Débat: confiner les non-vaccinés pour ne pas «enterrer 200 000 personnes»?

0
2

Pour contrer la cinquième vague, faut-il durcir le ton face aux non-vaccinés? Certains veulent suivre l’exemple de l’Autriche, premier pays européen à avoir ordonné leur confinement, avant de l’étendre à toute la population. Jeudi 25 novembre, le gouvernement français décidait de serrer la vis en réduisant de 72 h à 24 heures la durée de validité des tests PCR des derniers réfractaires à la vaccination. Faut-il passer à l’étape supérieure et s’inspirer du modèle autrichien? L’heure est-elle venue au contraire d’en revenir à une gestion plus démocratique de la crise sanitaire?

Pour débattre, Sputnik donne la parole au docteur Laurent Alexandre, cosignataire d’une tribune dans le Figaro appelant à une vaccination obligatoire des plus de 50 ans, et à l’analyste politique Mathieu Slama, inquiet d’une gestion épidémique selon lui de plus en plus attentatoire aux libertés individuelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.