Covidisme : la perte d’apprentissage due à la gestion de la crise a été une catastrophe mondiale

1
46

Toutes les personnes qui ont poussé à fermer l’école, à faire porter le masque et terroriser les enfants en les culpabilisant pendant une année entière ne sont rien d’autre que des criminels dont les actes auront des conséquences catastrophiques sur des générations entières. Bien entendu, les morticoles cathodiques adeptes des confinements et masquages des gamins ont les moyens matériels pour compenser une fermeture d’école, ayant de grandes maisons et de l’argent pour financer un enseignement privé. Les seuls à trinquer lourdement sont malheureusement les enfants nécessiteux, ce qui va aggraver leur situation et les maintenir encore plus dans la précarité, voire la misère.

Ting Norvic Tarroyo vit avec ses parents et ses cinq frères et sœurs dans un bidonville près de la digue à Manille, la capitale des Philippines.

L’enfant de huit ans n’a pas mis les pieds dans une école depuis mars 2020, date à laquelle les classes ont fermé par précaution contre le covid-19. Vingt-sept mois plus tard, son école, comme des milliers d’autres dans le pays, reste fermée. Il y a un an, les enseignants lui ont donné une tablette électronique pour l’enseignement à distance. Mais sa mère dit qu’il ne l’utilise que quelques heures par jour. Après cela, il fait semblant de roupiller ou se faufile dans les ruelles près de chez lui. Sa mère fait parfois ses devoirs scolaires à sa place.


La réponse des Philippines au covid-19 a été terrible pour ses enfants. Pendant les sept premiers mois de la pandémie, les 27 millions d’élèves du pays n’ont pas eu de cours d’aucune sorte. Pendant plus d’un an, les enfants d’une grande partie des Philippines n’étaient même pas censés sortir de chez eux. Depuis le début de l’année 2022, environ 80 % des écoles publiques ont été autorisées à reprendre certains cours en présentiel. Mais toutes n’ont pas choisi de le faire. Peut-être que deux tiers des enfants n’ont pas encore été invités à retourner à l’école du tout…

[…]


Photo d’illustration : MANILLE, MUMBAI ET TUXTLA – 7 juillet 2022

The Economist

7 juillet 2022

Titre de l’article original en anglais : Covid learning loss has been a global disaster

Traduction : Lelibrepenseur.org avec DeepL Translator

1 COMMENTAIRE

  1. Ce sont les moins bien informés qui sont les moins bien préparés…les enfants niais et stupides sont maléables à souhait et si en plus ils sont dans la précarité et la misère, ils seront encore plus soumis…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.