COUCOU LES PIGEONS : la 7e vague et la 5e injection arrivent

2
1

S’il y a une chose que l’Ukraine ne produit pas, c’est bien les vaccins à ARN messager (d’espoir), car sinon, avec les pénuries de blé, de tournesol et d’engrais, on manquerait aussi de doses pour fracasser les populations occidentales. Les Africains, eux, ont échappé à l’injection mondialiste, tout simplement parce qu’ils sont insolvables, et ça les sauve. Les pauvres seront bientôt en meilleure santé que nous, les riches.

 

Le Système médiatico-politique est en train de nous habituer à la pénurie, pour nous tenir en laisse, vu que la colère est montée de deux grands crans depuis 2018 (Gilets jaunes, plus antivax et anti-pass). Il y a donc pénurie de tout, même de chauffage (à venir), mais pas de pseudo-vaccins, ni de désinformation. Là, on frise la surproduction. Visez un peu ce qu’on a récolté ce 28 juin 2022, où, dans un monde normal, les Français se soucient de leurs vacances à venir. Là, on ne sait même pas si on devra enfiler une tenue NBC en plein mois d’août.

D’abord, la 7e offensive du Système a commencé avec les propos doucereux du nouveau ministre du Big Pharma, qui nous a demandé de remettre le masque dans les transports. On se souvient tous de la tête par rassurante du Delfraissy, en charge du Conseil scientifique. Maintenant, la Santé, c’est ça :


 

Tout est dit, en une image. Une autre image qui parle toute seule, c’est celle de Katalin Kariko, qui a été récompensée. Il faut des médailles pour femmes, féminisme oblige. Alors on va racler les fonds de tiroir.

 

 

Ses propos relevés par Sciences et Avenir font rêver :

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FOMRATION CLIQUE ICI


« J’ai toujours rêvé que dans nos réfrigérateurs ou congélateurs, nous disposerions un jour de différents flacons contenant de l’ARN messager », témoigne la biochimiste Katalin Karikó, sous la coupole de l’Académie des sciences, à Paris, le 21 juin 2022. « Et que si par exemple, vous vous brûlez la main en cuisinant, il suffirait de prendre le flacon adéquat qui contient l’ARN messager codant une protéine utile à la guérison et de se l’administrer, » poursuit-elle avec son fort accent hongrois.

Et si l’on se fie au Journal de Québec, ces vaccins sont une bénédiction.

 

 

20 Millions, c’est vraiment super. Si ça se trouve, on est dedans. Ah non, pardon, on a oublié de faire notre schéma vaccinal, cette expression qui permet à un tas de covidés de se trouver normaux ET intelligents. C’est toujours bien, pour les ingénieurs sociaux et les spécialistes du nudging, de monter des arnaques où la victime se trouve intelligente et normale. C’est même carrément idéal.

On continue notre petite moisson. Vous l’aurez remarqué, à chaque nouvelle vague d’escroquerie covidique, on trouve toujours un médecin qui reprend le drapeau du faudra-vivre-avec-la-maladie. Eh bien ça n’a pas loupé, ce coup-ci, le gagnant est l’infectiologue Benjamin Davido, qui estime, selon le site pourquoidocteur.fr, qu’il « faudra vivre avec la maladie ». C’est payé combien, pour dire ça ?

 

 

Pour être honnêtes, nous, on a plutôt l’impression de vivre très bien avec cette maladie fantôme. Au contraire, on n’a jamais été en aussi bonne santé, surtout quand on voit des compatriotes mettre un truc qui empêche de bien respirer tout en se faisant injecter des thromboses et des myocardites. Franchement, grâce à eux, on a l’impression d’avoir une immunité de T-Rex sous captagon.

Dans le genre covideur – il y a les covidés et les covideurs, comme les herbivores et les prédateurs – on retrouve, à la tête de la 7e vague, notre cher Dr Flahault, épidémiologiste de son état. Flahault, pour les ignorants, c’est un peu le nouveau Megarbane, le fou qui voulait piquer tout le monde, à la chaîne, bébés compris.

Les dirigeants du covidisme l’ont envoyé sur le banc, voire aux vestiaires, il foutait la trouille aux gens, trop contre-productif.
Pour ce qui est des vagues, le Flahault, on peut lui faire confiance : c’est un vaguiste de compétition.

 

 

On a adoré, dans l’interview de France Info, la question rituelle :

« Avez-vous une idée de la date du pic épidémique ou c’est encore trop tôt ? »

Ça nous rappelle les fayots du premier rang qui posaient toujours des questions idiotes uniquement destinées à valoriser le prof, alors qu’on essayait, du fond de la classe, de poser des questions pénibles, histoire d’avancer un peu.
On a essayé de se retenir de rire devant cet échange irréel :

Sommes-nous suffisamment protégés par la vaccination aujourd’hui en France ?

Tout dépend de ce qu’on appelle le « nous », c’est-à-dire que les personnes qui un schéma complet sont très bien protégées contre les formes sévères. Elles ne sont pas protégées contre le fait d’avoir le covid malheureusement parce que ce n’est plus exactement la même souche. Mais la mortalité a été très importante ces dernières semaines au Portugal avec cette vague BA.5.

Merde alors, les schémas complets (une nouvelle race de gens) ne sont pas protégés contre les formes non sévères, qui peuvent par contre dégénérer en formes sévères sur une souche à venir, du coup ça sert à rien puisqu’ils peuvent se choper une forme sévère sur une nouvelle souche !
Heureusement, nos bébés sont en de bonnes mains. Regardez ce qu’annonce Capital :

 

 

On n’a pas lu l’article mais on suppose que le « recommandés » se rapporte aux commerciaux de Moderna et Pfizer… Et tout ça sous l’égide de l’Union européenne, notre grande protectrice et bienfaitrice, qui vient de nous prolonger son fameux certificat covid, annonciateur d’un crédit social à la chinoise mais à l’européenne, c’est tellement plus démocratique.

Nos ingénieurs sociaux covido-mondialistes auraient tort de se gêner, tant les populations gobent le baratin et l’élixir ; non seulement les doses de désinformation vont augmenter, mais aussi celles de destruction de l’immunité personnelle.

Pour finir, on va revenir sur la petite recommandation de la Bourguignon, qui devrait normalement démissionner rapidement :

« Je n’irais pas jusqu’à l’obligation mais je (le) demande. Il suffit de regarder un hall de gare ou un train bondé pour savoir qu’il faut se protéger soi-même et les autres. C’est quasiment un devoir citoyen. »

Que signifie cette étrange phrase ? Que les Français sont en mauvaise santé dans les gares ? Que la promiscuité des transports favorise la contamination ? Mais comment cette dame peut-elle voir que les gens se contaminent ? Et avant le covid, la promiscuité ne présentait-elle pas de problèmes ? La foule serait-elle l’ennemi de l’individu sain ? Le collectif serait-il mortifère ? Faut-il s’isoler pour survivre ?

Quand on creuse un peu, on tombe inévitablement sur les principes néolibéraux de destruction de tout collectif, de toute défense immunitaire sociale, de toute solidarité humaine, exactement le programme d’Ayn Rand, la mère de l’individualisme libéral luciférien.

BONUS

Smadja & Fellous, ces amis qui nous veulent du bien

Estrosi, prophète de la tyrannie

 

2 Commentaires

  1. Les Africains auront des pénuries et des famines monstres et peut être même la guerre, ils crèvent déjà de faim mais ça va empirer vu qu’ils importent quasiment tout…
    J’attends l’obligation à l’injection…les brigades SS qui viennent te menacer, t’ordonner chez toi pour te déporter ou t’interner c’est du déjà vu, et le pire c’est que le voisinage aplaudira et se sentira enfin protégé…Les juifs ont été traité de la même manière à partir de 1933, franchement hallucinant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.