Contrôle des corps : délire totalitaire à la chinoise pour les collégiens

1
88

Pékin a eu recours à un bracelet électronique dans les collèges de plus d’un tiers de ses districts. Si la température dépasse 37,2°C, l’élève est envoyé en urgence au centre médical du collège… Une fois l’alerte lancée via Bluetooth vers une application mobile dont disposait l’enseignant, la commission éducative est saisie et un dépistage est organisé.

En France, dans le département de la Sarthe, on n’avait jamais vu de bracelets sur des collégiens, mais au prétexte de lutter contre la sédentarité tout autant que de promouvoir l’activité physique quotidienne et éduquer aux bases de la nutrition, le département de la Sarthe, le recteur académique, le directeur diocésain et la CPAM se sont tous mis à l’heure de la Chine en mimant ces bracelets.

Sept collèges et 7000 collégiens participent à des tests de bracelets électroniques où une fois enfilé au poignet il ne les quittera pas durant les quatre années que durera leur scolarité dans l’établissement ! À la rentrée, tous les élèves de 6e des 75 collèges de la Sarthe recevront ce dispositif,


Le bracelet mesure le nombre de pas qu’ils réalisent durant la journée, mais également leur rythme cardiaque et encore leur température pour les inciter à faire plus d’activité physique.

Les nouvelles technologies s’immiscent dans nos vies dès le plus jeune âge, à un rythme soutenu et dans une banalité confondante.

#bracelets #sarthe #santé

1 COMMENTAIRE

  1. Au collège on avait le tamagoshi, le pager etc, c’était le bon vieux temps et les prémices de ce qui attend les gamins qui auront une alerte pour boire, manger, pisser, marcher, respirer pendant qu’on y est…mais c’est high tech alors les collégiens vont adorer ce nouvel outil de flicage et de controle…s’imiscer dans la vie, dans la santé des collégiens n’augure rien de bon pour les adultes et le futur…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.