POUR VOIR L'INTEGRALITE DE L'ENTRETIEN

Achat sécurisé / Sans engagement de durée

  • Vous aurez accès à l’intégralité de l’entretien

2,00 € 

Achat sécurisé / Sans engagement de durée

  • Vous aurez accès à l’ensemble des entretiens (version intégrale)
  • Une version Audio pour les entretiens intégrale vous sera envoyé par mail
  • Vous pourrez poser les questions de vos choix à nos invités. Un sondage déterminant les meilleures d’entre elles sera par la suite organisé.
  • 1 entretien exclusif

4,99€ par mois 

19,99 par an

Achat sécurisé / Sans engagement de durée

  • Vous aurez accès à l’ensemble des entretiens (version intégrale)
  • Une version Audio pour les entretiens intégrale vous sera envoyé par mail
  • Vous pourrez poser les questions de vos choix à nos invités. Un sondage déterminant les meilleures d’entre elles sera par la suite organisé.
  • 1 entretien exclusif

+ 1 accès illimité a la WEB TV (L’actualité en video / Le Replay : Zemmour & Naulleau ; Polonium ; Elise Lucet… / PlanetesTV : Documentaire et reportage)

5,99 € par mois

29,99 € par an

📖 Le guide utile et pratique pour comprendre la métamonnaie 💰
Bitcoin. La monnaie acéphale
Jacques Favier, Adli Takkal bataille - Cnrs - Format Kindle

2 commentaires

  • Europe: une partie de l’épargne bientôt saisie en banque Les politiciens votent des lois stipulant que l’épargnant sera désormais saisi d’une partie de son patrimoine en banque afin de renflouer les institutions financières. De nombreux Etats sont aujourd’hui tellement endettés qu’ils ne sont même plus en mesure d’assurer le remboursement des intérêts de leurs dettes. La conséquence ubuesque de cette situation en est l’apparition de taux d’intérêt négatifs, qui impliquent qu’en leur prêtant de l’argent, les banques centrales leur versent des intérêts dans le même temps! Une nouveauté historique en somme! Imaginez! Votre banque vous prête 100 000 francs à –0,5%. Cela signifie que vous toucherez 500 francs d’intérêts par an pour avoir eu la gentillesse de contracter ce prêt. Ne riez pas! C’est exactement ce qui arrive à de nombreux Etats surendettés dans le monde, car leur banquier, les banques centrales, leur octroie des taux d’intérêt négatifs afin qu’ils ne fassent pas faillite. Une crise financière grave Naturellement, en cas de crise financière grave, un tel Etat n’est absolument pas en mesure de renflouer des banques ou des compagnies d’assurances en difficulté étant donné qu’il a déjà du mal à rembourser ses dettes lui-même. Or, de nombreux Etats européens sont dans cette situation, ce qui a amené les politiciens à voter des lois stipulant que l’épargnant sera désormais saisi d’une partie de son épargne en banque afin de renflouer les institutions financières. Après tout, il faut bien prendre l’argent où il est. Deux réglementations ont d’ores et déjà été votées. La BRRD, tout d’abord, est la directive relative au redressement des banques et à la résolution de leurs défaillances, adoptée en décembre 2013 par le Parlement européen, transposée désormais dans le droit de tous les pays membres de l’Union européenne. Elle privilégie la procédure de bail-in (renflouement interne) au bail-out (renflouement externe par l’Etat), ce qui signifie que l’épargnant est désormais garant de sa banque et qu’une partie de ses avoirs pourra être saisie pour la renflouer, avec un mécanisme de solidarité envers toutes les banques. De l’explosif en quelque sorte! Blocage des contrats d’assurance vie en France La loi Sapin 2, ensuite, votée le 9 décembre dernier par le gouvernement français et qui donne toute latitude au ministre des Finances pour bloquer les contrats d’assurance vie et ne pas procéder au remboursement de tout ou partie de l’épargne, soi-disant pour une période limitée.
  • La crise. la crise, ce qui est incroyable dans celte histoire c'est qu'absolument personne se pose la question, ou son passé les milliards de les milliards de dollars ? Puisqu'en physique (lois qui régis l'univers), rien ne se crée et rien ne se détruit, mais tout se transforme, où sont passé les milliards de dollars engloutis par cette crise financière à Wall Street? On à souvent comparé cette crise avec la crise des années 1929, or après la crise en 1933 très précisément ont à mis en place la loi Glass-Steagall qui sépare les banques de dépôt des banques d'affaires, les banques d'affaires ne peuvent plus se servir de l'argent en dépôts pour spéculé, et pour joué en bourse. 65 plus tard, la dérégulation bancaire est l'oeuvre du bankster Sandy Weil, directeur du groupe financier de services Travelers qui défait le Glass-Steagall Act. En 1998 le bankster Sandy Weil veut fusionner son groupe d'affaires à la banque de dépôt Citigroup, Alan Greenspan donne sont accord le nom de l'ensemble se nommera Citigroup. Robert Rubin préside de Citigroupe est ministres finances de Bill Clinton, Larry Sumer aggravera la situation en s'opposant à toute tentative de contrôle des produits dérivés, ce qui permettra à Goldman Sachs de mettre sur pied un accord secret d'échange de produits dérivés avec la Grèce, on connaît la suite... En septembre 2001 Alan Greenspan encourage les Américains à emprunter il donne le top départ d'une gigantesque bulle de crédit en particulier dans l'immobilier tout le monde veut acheter un logement puisque le crédit est gratuit, s'endetter semble d'autant plus une bonne affaire puisqu'avec la hausse continue des prix de l'immobilier ont obtient facilement des rallonges de crédit pour payer l'équipement de la maison la voiture, etc., ces emprunts toxiques contaminent tout le système financier du fait de l'abolition du glass steagall. En 2004 Alan Greenspan commence à remonter les taux, le poids des remboursements devient insupportables et en 2008, le marché immobilier américain craque, le 15 septembre la banque Léman Brothers s'effondre, Ben Bernanke succède a Alan Grenspan depuis ce jour il tente de maintenir l'économie à flot en faisant tourner la planche à billets à plein régime... j'ajoute que des centaines de milliers de maisons ont étée rachetées à bas coup par des grands groupes comme blacks Rock à des millions d'Américains complètement ruinés. Et comble de la situation pas un des ces bankster, n'as fait un seul jour de prison.! Nous sommes bien là en présence du plus gigantesque hold-up jamais connu..!