Les cadres du mouvement d’Emmanuel Macron se relaient dans les médias depuis le début de la semaine pour dénoncer les attaques de cyber-militants qui seraient à l’origine des calomnies qui circulent sur son compte.

L’ombre de Moscou plane sur l’élection présidentielle. Depuis plus de deux mois déjà, les signaux se multiplient en France: une armée de cyber-militants favorables à Vladimir Poutine tenterait de favoriser les candidats aux positions les plus compatibles avec celle du maître du Kremlin. Une situation qui vient rappeler la présidentielle américaine, marquée par le soutien porté à Donald Trump par ces mêmes réseaux. Un soutien qui a pu prendre la forme de campagnes de dénigrement, comme ont pu en faire les frais Hillary Clinton aux États-Unis ou Alain Juppé en France. Ce mardi matin Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche!, alerte au moyen d’une tribune dans le Monde: ces attaques se poursuivent et auraient trouvé une nouvelle cible privilégiée: Emmanuel Macron. Un sujet brûlant d’actualité puisque le site d’En Marche a encore été la cible d’une attaque informatique ce mardi matin.

Lire la suite sur : Le Figaro

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici