Boualem Sansal : « Du Hamas à Arras, l’islam radical a déclenché une guerre sainte contre l’Occident »

0
1277

👇 Bonne lecture ! N'oubliez pas de vérifier la fin de cet article pour découvrir des livres gratuits qui vous attendent 👇

GRAND ENTRETIEN – Le grand écrivain algérien répondait aux questions du Figaro sur Israël au moment même où un professeur a été poignardé mortellement au lycée Gambetta d’Arras. Un nouvel assassinat au couteau, qui rappelle celui de Samuel Paty.

(…)

Sommes-nous plus que jamais dans un conflit global ?

L’islam est une religion prosélyte, son but est de régner sur le monde. Il est globalisé depuis l’origine. Il a conquis d’immenses territoires dans le monde, tantôt de manière pacifique, par la prédication et son action en faveur des pauvres, tantôt de manière violente lorsqu’il a rencontré des résistances sur son chemin. En Europe il a été arrêté dans sa progression par deux fois, à Poitiers en 732 et à Vienne en 1529 et chassé une fois d’une terre conquise par lui, l’Espagne en 1492. Ailleurs, il règne sans partage ou selon des modus vivendi plus ou moins stables avec les autres religions présentes sur le territoire.

Après l’avoir accueilli et aidé à s’installer par l’émigration légale à caractère économique, par le regroupement familial et par l’intégration, les Européens rejettent aujourd’hui massivement l’islamisme et veulent bouter ses militants hors d’Europe, chose impossible qui peut mener aux pires extrémités. Le refus de délivrer les laissez-passer consulaires tient à cela, car les OQTF sont perçus par Alger comme une façon déguisée de chasser les musulmans de France.

À moins d’une réforme de l’islam faite par les musulmans eux-mêmes, allant dans le sens de la démocratie et de la laïcité, on ne voit pas d’où viendrait le salut. Les musulmans sont-ils prêts à cette réforme ? Oui, peut-être, s’il n’y avait les islamistes pour l’empêcher.

L’urgent est la vigilance pour empêcher l’escalade de la violence.Ce qui vient de se passer en Israël est la conséquence d’une baisse grave de la vigilance et du renseignement et de la population. Le Hamas l’avait noté et a choisi le bon moment pour agir.

(…) La lutte contre le terrorisme et la guerre sont l’affaire de nos gouvernements, mais la guerre à la guerre sainte, qui s’en occupe, les politiques, les religieux, les philosophes ? En fait, personne. Sur ce terrain, l’islamisme ne rencontre aucune résistance. Au contraire, les idiots utiles et les opportunistes accourent de tous côtés pour se trahir et le servir. En France, on trouve de grands noms dans la liste des renégats, des hommes politiques, des universitaires, des artistes, de toutes origines, toutes confessions. Mais les idiots et les opportunistes seront tués comme les autres à la fin de leur service. L’ingratitude est la première qualité des islamistes, ils ne s’embarrassent d’aucune morale. En son temps, Raymond Aron avait dit en pensant sans doute à ces gens : « L’ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l’Histoire ». Nous y sommes en plein.

(…) Le Figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici