Black Lives Matter critique Biden : « Nos communautés sont plus terrorisées que sous Trump »

0
3

Le mouvement Black Lives Matter s’est plaint d’un programme de l’administration Biden transférant du matériel militaire aux forces de police. Une situation qui selon lui « terrorise » les communautés noires davantage que durant la présidence de Donald Trump.

 

Dans un communiqué publié le 20 avril, le mouvement Black Lives Matter (BLM) a appelé le président américain Joe Biden à « démilitariser » la police, car les communautés noires seraient plus « terrorisées » actuellement que sous la présidence de Donald Trump.

Sur Twitter, BLM a appelé Joe Biden à mettre fin au « Programme 1033 », qui permet le transfert d’équipement militaire excédentaire aux forces de l’ordre locales, « y compris à la police présente sur les écoles et les campus universitaires ». Il peut s’agir d’armes, mais plus fréquemment de matériel du quotidien tel que des « cafetières, des fils électriques et conteneurs », comme l’indique le Washington Post.


Le compte officiel de BLM s’est exprimé en ces termes sur Twitter :

« Biden envoie actuellement plus de matériel militaire dans nos quartiers que Trump. Vous avez bien lu. Nos communautés se font terroriser à un rythme plus soutenu que sous Trump. »

Dans son communiqué, BLM décrit également les agents de police comme étant « des défenseurs violents de la suprématie blanche qui n’ont aucun respect pour la vie des Noirs », et appelle le président démocrate à mettre un terme « d’un trait de plume […] à la pratique dangereuse consistant à permettre et à soutenir la suprématie blanche par le biais du Programme 1033 ».

FORMATION : Mon plan de sécurité financière pour les 50 années à venir ! 🤑

Je te montre comment j'investis mon argent et comment je diversifie mon portefeuille pour profiter des meilleurs intérêts tout en me protégeant du pire scénario.

Pour plus de FOMRATION CLIQUE ICI


Une demande qui survient alors que les troupes de la Garde nationale ont été déployées dans certaines villes telles que Minneapolis, en raison de manifestations violentes en réaction à la mort de Daunte Wright, un Afro-Américain de 20 ans tué par balle par la police à l’occasion d’un contrôle routier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.