2017, débat Fillon, Macron, Mélenchon sur le nucléaire

0
330

Nous sommes en 2017. Il y a une éternité.

Il y a cette année-là une campagne électorale qui voit Fillon sombrer sur une histoire bien vénielle de costumes, un Macron émerger et rafler la mise, avec un Mélenchon en pleine forme.

Lors des grands débats, va se poser la question du nucléaire.

Fillon était le seul candidat à expliquer que nous ne pourrions pas faire sans le nucléaire.

Mélenchon mettait en garde contre les risques du nucléaire.

Macron, lui, esquissait déjà sa volonté de réduire la part du nucléaire.

--- 🤯 Le projet fou de Klaus Schwab et comment s’en protéger 🤑🤑  ----

Le temps est le plus grand des égalisateurs et permet de mieux comprendre celui qui avait raison de celui qui avait tort.

Macron avait tout faux, car sa stratégie c’était celle et du risque nucléaire, et de la dépendance énergétique ou plus précisément de la pénurie d’énergie, car les moulins à vent que sont les éoliennes et les panneaux solaires sont clairement insuffisants.

Mélenchon n’a pas encore eu raison puisqu’aucun accident nucléaire n’a eu lieu et nous pourrions tous prier pour qu’il n’ait jamais raison ! Pour autant l’absence d’accident ne veut pas dire que c’est impossible l’absence de preuve d’un risque n’étant pas la preuve de l’absence de ce risque !

Enfin, à ce stade, c’est Fillon qui avait raison, et le problème c’est que nous ne pourrons pas faire d’énergie décarbonée en quantité suffisante pour faire tourner nos économies et ne pas se retrouver au Moyen-Age sans recours massif au nucléaire.

La réalité est toujours plus nuancée et plus complexe que les idéologies.

Le pragmatisme est la seule manière efficace de diriger un pays.

Nous l’oublions trop souvent en France.

Charles SANNAT

ANNONCE

100% GRATUIT 👇

----------------------------------------------------------

BONUS : Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici